Partager
Expédié sous 48H
Le panier est vide

Une perle de Tahiti contient toujours une infime quantité d’eau, si bien qu’elle aime être hydratée.

L’eau est son milieu naturel, à condition qu’elle soit pure.

La perle de Tahiti aime qu’on la porte, car notre peau va entretenir son hydratation.

Donc pour l’entretenir, porter la le plus souvent possible, et nettoyez la avec un chiffon doux légèrement humidifié pour enlever les dépôts,

Mais surtout, ne jamais pulvériser du parfum directement sur la perle.

Si vous ne désirez pas la porter pendant une longue période posez un verre d’eau à proximité d’elle.

Tahiti Et Ses Îles

Située dans l’océan Pacifique, Tahiti Et Ses Îles est une destination mythique. La seule mention de Tahiti évoque les visions d’un paradis idyllique et, une fois que vous la visitez, vous découvrirez que votre imagination n’était pas loin de la vérité. Isolées, tropicales et luxuriantes, ces îles forment un univers où les rêves se mélangent à la réalité.

Depuis Tahiti, l'île principale du pays vers Moorea, son île soeur enchanteresse, jusqu'à l'atoll paradisiaque de Tetiaroa acheté par Marlon Brando, les Îles du Vent sont le rêve tropical incarné ! Choisissez entre les multiples activités terrestres et aquatiques pour les découvrir ou, tout simplement, laissez-vous aller à la détente au bord de la piscine.

 

Les Îles Tuamotu

se composent de 77 atolls répartis sur 1 497 km et la région est à la hauteur de sa réputation. Ces îles, situées au bout du monde, sont littéralement le paradis sur terre. Les plantations de cocotiers couvrent les motu, îlots du récif corallien alliant la beauté immaculée des lagons avec un monde sous-marin exceptionnel.

 

Les Gambiers

Situé à plus de 1 600 km au Sud-Est de l'île de Tahiti et à l’extrémité des Îles Gambier, cet archipel est la région la plus reculée et la moins peuplée de la Polynésie française. Seuls 1 000 habitants résident dans ces quatre îles montagneuses qui partagent le même lagon : Mangareva, Akamaru, Aukena et Taravai, également composé de dizaines d'îlots, appelés motu.

 

Les iles Marquises

Les hautes falaises légendaires, les pics volcaniques, les vestiges impressionnants enveloppés par la nature sauvage qui règne en maître, les plages incroyables : les Îles Marquises sont tout simplement à couper le souffle. Situées à 1 500 km de Papeete, elles offrent aux visiteurs, le voyage d'une vie. Les Îles Marquises sont surnommées à juste titre « Te Henua Enana » : La Terre des Hommes.

 

Les iles Australes

Comme leur nom l'indique, les Îles Australes sont situées au Sud de l'île de Tahiti, sur le tropique du Capricorne et représentent la limite la méridionale de la Polynésie française. Le climat est plus frais qu'à Tahiti offrant à ces îles un système écologique à part entière, propice à l’autosuffisance et opérant un charme particulièrement magique et authentique.

Un peu d’histoire…

Les premières expérimentations de collectage et d’élevage de l’huître Pinctada Margaritifera ont été effectuées en France, vers 1900 par M. Simon Grand, un ostréiculteur d’Arcachon.

Par la suite, plusieurs biologistes se sont rendus sur place afin de poursuivre ces expérimentations et faire des essais.

Ce n’est qu’au début des années 60 que les greffeurs commencèrent véritablement la culture et la greffe. Depuis environ 10 ans, le marché de la Perle Noire est en constante évolution ayant une renommée mondiale. De plus en plus appréciée par le peuple américain, les princesses, les actrices, les femmes d’affaires, elle représente le charme, l’élégance et la rareté.

L’huître « Pinctada Margaritifera »

L’huître Pinctactada Margaritifera se plait fixée sur les coraux des lagons polynésiens et à certaines périodes de l’année, elle libère ses organes sexuels qui sont fécondés en pleine mer.

L’élevage et la greffe

L’élevage et la greffe sont des processus très long qui requièrent beaucoup de soin et de patience.

Voici les étapes du processus d’élevage d’une perle :

Les huîtres perlières sont suspendues à quelques mètres sous l’eau pendant un à deux ans pour leur permettre d’atteindre une taille allant de 5 à 10 cm.

Les coquilles sont ensuite percées et attachées à un fil de nylon pour une période d’entre 3 et 12 mois de manière à avoir une taille variant de 9 à 11 cm.

Vient ensuite la greffe, opération délicate et déterminante. Les propriétaires de fermes perlières font appel à des spécialistes que l’on appelle des greffeurs.

La greffe consiste à introduire dans l’appareil génital (la gonade) de l’huître, le nucleus (bille de nacre parfaitement polie) ainsi que le greffon (membrane prélevée dans l’huître mère).

Une fois greffées, les huîtres sont remises dans leur milieu naturel, quelques semaines plus tard, le tissu greffé donnera le sac perlier qui isolera le nucleus des organes de l’huître et là commencera le long cycle de la création de la perle. Plus de 200 couches de nacre vont se déposer tout autour du nucleus, ce qui permettra d’obtenir des couleurs d’une incroyable beauté.

Après au minimum 18 mois, la greffe donne naissance à une perle.

Remarque : Les huîtres sont sorties de l’eau tous les mois et sont nettoyées des algues et parasites qu’elles contiennent.

Après 18 à 24 mois de soin et de surveillance, on procède à la récolte. La couche de nacre sera vérifiée (celle-ci doit être au moins égale à 0,8 mm selon le Service de Perliculture de Polynésie, qui procède à des contrôles rigoureux).

Au total, presque quatre années sont nécessaires pour obtenir une perle.

Avant la récolte, le taux de réussite est d’environ 25 à 30 %, c’est-à-dire qu’une grande majorité des greffes ne réussiront pas, certaines donneront des keishis (perles de petite taille, de forme indéfinie qui se forment naturellement à l’intérieur de l’huître mais qui sont très appréciées sur des bijoux) et d’autres des rebuts par le rejet de la greffe.

Seulement 5 % d’entre elles seront classées en catégorie A.

La brillance de la perle est dans son lustre

La brillance d'une perle est appelée le lustre. Cette caractéristique est très importante pour définir de la qualité d’une perle.

Le lustre est en fait la faculté de cette gemme à refléter la lumière sur sa surface en nacre, car c’est grâce à la nacre qui la compose en surface que la perle à un lustre. La lumière va en effet être réfléchie sur les différentes couches de nacre de la perle.

Pour déterminer si une perle est de grande qualité, alors il faut s’assurer que son lustre est à la fois net et lumineux.

À l’inverse, si la perle de culture vous semble terne, blanchâtre ou calcaire, alors vous être probablement en présence de perles d’une piètre qualité.

Pour résumer, une perle avec un lustre parfait est une gemme qui vous permettrait presque de distinguer votre propre reflet quand vous la regarder de près.